Bonheur de la retraite – Hạnh phúc về hưu

Bonheur de la retraite – Hạnh phúc về hưu ©Mathilde Tuyet Tran, France 2015 – http://mttuyet.fr

Ce matin, en lisant sur un site anglais, un article attire toute mon attention: ma France est susceptible d’ être un pays de rêve pour les retraités (des autres pays du monde, bien entendu) au troisième rang mondial à cause de deux avantages, le prix immobilier raisonnable, même bas, et un bon système de la santé, la sécurité sociale ! Cela me fait penser à une expression allemande qu’un « grain de réalité » est contenu dans ce message à l’anglais, je crois bien que les autres du monde sont capables de payer le prix de ma maison « cash » sur la table, avec leur argent de poche !
Cela me faire aussi sortir de mon « trou », c’est à dire mon bureau et mon ordi, pour prendre d’air et admirer mon jardin au printemps, j’ai envie tout d’un coup d’en profiter, pendant ma retraite ! Chez nous, c’est le calme absolu, le village n’a rien, pas de boulangerie, ni bistrot, ni école, aucun commerce, sauf les partis politiques, qui ont divisé le village de haut en bas, de droite à gauche.
Tous les symboles naturels du printemps s’étalent devant mes yeux. Après une semaine de pluie pendant toute la journée, la gelée de la nuit perdurait jusqu’aux premiers rayons du soleil vers 10 heures dans la matinée, le soleil est décidé d’apparaître aujourd’hui et a provoqué un réveil poétique de mon jardin. Le Lundi de Pâques est sauvé par le beau temps. Et c’est bien évident que le ciel pleure le Vendredi Saint !
Ce bout de terre, les mauvaises langues du village se moquaient, que chez nous il n’y a que de mauvaises herbes, n’est sûrement pas, le jardin du château de Versailles ou les Champs-Élysées, toujours bien coupés, bien rangés, bien nettoyés au millimètre et en lignes droites. Je plante quelques choses, les oiseaux et le vent me donnent autre choses, les graines de fleurs et d’arbres qu’ils m’ont emmenés et ça pousse partout. Et ça bouge aussi, par la pluie, les mulots du jardin, les taupes, les chats, les chiens, les oiseaux, les écureuils. les perdrix, les faisans, les renards…, ils ont bougés mes fleurs d’ici là bas, dans un désordre total mais naturel !
Les prunus, les forsythia, les jacinthes, les jonquilles, les tulipes, les fleurs de Kyoto, les framboisiers, les pommiers, les poiriers, les mirabelles, les prunes, les cerisiers, ils sont tous fleuris ! Même, l’écureuil, mon locataire gratuit, quitte son nid en pleine vitesse pour aller chercher ses réserves d’hiver cachées au pied d’un pommier. Et les oiseaux, qui se font très rare jusqu’à présent, commencent timidement leurs chants de printemps. Tous le monde est dehors, sous les rayons de soleil doux d’un beau jour de printemps.
Tous ? Sauf un. Mon vieux chien. Lui, il n’a pas vu un vétérinaire depuis 15 ans, à tel point que les chenils refusent de le prendre en pension, car son carnet de santé est « vide », il reste dans sa niche, le museau sent l’air, ça lui suffit, à son grand âge, on peut se permettre d’être un peu paresseux, non ?
Mais, gare à vous, dès qu’on a le dos tourné, grand-père chien se barre pour faire un petit tour dans le village, et rentre seulement, quand il est déjà complètement fatigué, à la maison. Une fois, il est resté couché au milieu de la rue principale du village, sans bouger, le conducteur de bus scolaire a du s’arrêter, descendre, le porter sur ses bras, pour le rentrer dans son jardin. Eh bien ! il est gros quand même, après une cure mystérieuse d’ amaigrissement qu’il s’est prescrit lui-même, il a bouffé toutes les touffes de plantes sauvages à sève orange (ce sont les chélidoines, connues pour les traitements des verrues), il pèse encore au moins 35 kilos !
Une autre fois, son maître par intérim, ayant toujours juré d’une façon très croyante sur le comportement de son chien, ah, il sera sage avec l’âge, si on peut le croire ce monsieur fanatique de chien, sous un orage terrible avec des tonnerres, a du prendre un diable pour transporter le chien, épuisé, allongé sur le dos, seule sa queue bougeait pour nous appeler au secours après une longue promenade sauvage, du milieu du jardin jusqu’à sa niche. Ça y est, grand-père chien est de nouveau en sécurité.
J’espère que, avec ma petite histoire et banale de Pâques, vous trouverez aussi que la retraite chez nous est vraiment un bonheur, qu’on ne doit pas chercher loin et ailleurs. Surtout, oubliez les « infos » et les sujets difficiles à avaler, ne vous plaignez pas, ni ne reprochez rien, soyez « zen » et laissez tomber la « tendance » !  MTT

Gửi Bạn bốn phương vài hình ảnh về mùa xuân trên một mảnh vườn ở Picardie, Pháp:

Sous le pommier fleuris. Photo: MTT 2015 Hoa xuân nở dưới gốc cây táo, cũng đang nở hoa.

MTT_J_207

Les jonquilles, symbole de Pâques. Photo: MTT 2015 Hoa thủy tiên bấc mầu vàng rực là biểu tượng của mùa Phục sinh, nở nhiều trong rừng thưa, dưới bóng mát của những cây cao che chở cho hoa.

Un tapis de primevère, une des premières fleurs à fleurir au printemps, accompagnée par les jacinthes, les jonquilles, les narcisses et les tulipes. Photo: MTT 2015 Hoa Báo Xuân (primevère) nở sớm nhất trong mùa xuân, nhiều mầu sắc rất đẹp, không cần phải săn sóc gì cả, gió thổi gieo mầm hoa khắp nơi.

Les tulipes percent déjà de la terre, mais elles sont encore petites, s’ouvrent vers mi-avril. Photo: MTT 2015 Hoa Vành khăn (tulipe) đã chồi lên cao khỏi mặt đất, nhưng thời tiết còn hơi lạnh để hoa nở và hoa còn bé, hoa thường nở vào giữa tháng tư.

Framboisier-Fleur au printemps. Photo: MTT 2015 Hoa Phúc bồn tử (còn gọi là Ngấy dâu) nở vào đầu xuân, mầu hồng quân rực rỡ.

Prunus (français), qui donne des fruits comestibles, fleurit toujours au fin Mars, et forsythia. Photo: MTT 2015. Lối vào vườn sau, bên cạnh cây đào Pháp, cho quả như quả mận (mơ), ngọt và ngon, nhiều nước. Cạnh tường là cây hoa Liên kiều (forsythia), loài hoa xuân nở vàng rực rỡ từ cuối cuối tháng ba.

La ruche est prête et attend un nouvel essaim d’abeilles. Photo: MTT 2015 Tổ ong năm trước chẳng may bị chết hết, đang chờ một ong chúa mới dẫn đàn bay về làm tổ trong mùa xuân.

MTT_J_211

Cerisier japonais, qui fleurit en hiver et au printemps, même dans la neige, et forsythia. Photo: MTT 2015 Cây đào nhật nở hoa từ cuối thu, suốt qua mùa đông và mùa xuân, và những bụi hoa Liên kiều (forsythia).

Fleur de Kyoto. Photo: MTT 2015 Hoa Kyoto, vàng óng, nở suốt hai tháng tư và năm, thuộc vào loại hoa xuân.

MTT_J_208

Et voilà, le grand-père de chien, 15 ans, un Golden-Retriever, très cabochard mais très gentil, mais il sait distinguer les gens méchants et les gens normaux, gare à vous ! Photo: MTT 2015 Ui ! và đây là chú cún già, đã tròn 15 tuổi, rất cứng đầu nhưng rất hiền, vậy mà cũng biết nhe răng nănh cắn kẻ ác.

Le ciel si bleu de la Picardie avec les nuages blanches en cocons d’un jour de printemps en avril. Photo: MTT 2015. Bầu trời rất xanh với những cụm mây bông gòn trắng của một ngày xuân rất đẹp của vùng Picardie, Pháp